Dame Claudia Nessalith

Carte(s) Supplémentaire(s) Rackham :

Rooted Profile

Rooted Profile

MOU
INI
ATT
FOR
DEF
RES
COU
PEU
DIS
TIR
FOR/TIR
Portée
ARM/TIR
FOI
MAG
PA

10
4
3
4
3
6
6

6




1-2-2


1 Figurine par Carte

Concept : Edouard Guiton

Sculpture : Elfried Perochon

Profil : Rackham

Socle : Infanterie 3 Cm

Taille Unité : Moyenne

Classe :

Rang : Championne Zélote 2

Affiliation: SO 150 Shamir

Date de Sortie : Décembre 2006

Équipement(s) :

Compétence(s) :

Mutagène/ 2, Zélote d’Arh-Tolth/ 17.5, Possédé, Thaumaturge
(Artefact/ 2, Piété/ 2)

Compétence(s) Spéciale(s) :

Dame Claudia Nessalith.
Les Furies Pourpres perdent leur association au laboratoire du Scorpion S.O. 78 si Dame Claudia Nessalith est déployée dans la même armée qu’elles. La description de leur capacité spéciale “les Furies Pourpres” est remplacée par celle-ci : “Les furies pourpres liées à Dame Claudia Nessalith comptent dans l’aura de foi des fidèles d’Arh-Tolth classique et Iconoclaste de leur camp.”

Artefact(s) :

Neuro-Dard de Souffrance
Traitement M65 “Sang Obscur”

Miracle(s) :

La Caresse d’Arh-Tolth

Background :

“Chien, bientôt tu aimeras ta laisse!”
“C’était agréable, n’est-ce pas? Maintenant il est temps de souffrir.”

Dame Claudia Nessalith.
Claudia Nessalith est une vraie née, une femme venue au monde par l’intermédiaire d’une matrice biologique, et une fidèle d’Arh-Tolth, le dieu alchémique. Elle appartient de ce fait à la caste suprême de l’empire du Scorpion. Frappée par l’étrange folie qui affecte tous les fidèles d’Arh-Tolth, elle nourrit une véritable obsession à l’égard des servantes pourpres, ces clones créés pour servir et assouvir les ténébreux désirs de la caste cléricale. Elle use de son influence pour les faire fabriquer en grand nombre et s’en constituer une véritable garde rapprochée. Ses préférées bénéficient des derniers « progrès » de la technomancie du Scorpion et deviennent de véritables guerrières, capables de rivaliser avec les Furies Pourpres tout en restant soumises à la volonté de leur impitoyable maîtresse. Dame Claudia est en effet une domintrice et une séductrice : elle ne commet jamais de faux pas lors de ses négociations, rivalise de connaissances avec les doyens d’université et sait éveiller les sensations les plus extrêmes chez ceux à qui elle accorde ses douloureuses faveurs.

La Caresse d’Arh-Tolth
Claudia Nessalith, maîtresse des douleurs et des plaisirs, a reçu du dieu alchimique le don de soigner les blessures et les maladies par sa simple présence. La caresse d’Arh-Tolth permet de faire repousser les membres amputés. Cette capacité la rend très populaire auprès de tous ceux qui souhaitent recevoir des soins sans faire appel aux techniques parfois aléatoires de la médecine syhare. En échange, la fidèle réclame des sacrifices et des vœux d’adoration. Bien qu’elle appelle ce miracle surtout en public pour exciter la ferveur des masses, Dame Claudia n’hésite pas non plus à employer en privé sur ses partenaires. Après tout, qui voudrait d’un jouet brisé ?

Livre d’Armée du Scorpion.
Dès son plus jeune âge, Dame Claudia Nessalith, issue d’une illustre famille, developpa un goût particulier pour la douleur et le plaisir qu’elle procurait à son entourage. Sa famille y vit une bénédiction d’Arh-Tolth et lui permit de parfaire son éducation auprès des plus grands maîtres, afin qu’elle cultive ses sentiments religieux. La jeune fille, devenue une jeune femme, suivit ainsi les enseignements des plus célèbres professeurs, dont ceux d’un homme sur le déclin : l’omnimancien du laboratoire de Shamir, Jerrak Thoep. L’homme était un scientifique et un technomancien de talent, pénétré d’une foi profonde mais dépourvu
du moindre don pour intercéder auprès des dieux. Désespérant de devenir fidèle, il avait consacré son existence à comprendre la nature du lien que certains hommes entretenaient avec les dieux. Sa correspondance avec Athan Zakhil, du laboratoire de Theben, lui avait néanmoins permis de lever un coin du voile sur les champions divins que sont les Incarnés. Au contact de Dame Claudia Nessalith, le vieil homme
s’isola de plus en plus et ne vécut bientôt que pour les cours particuliers qu’il donnait à sa jeune élève. Vers 1004, Jerrak Thoep trouva la mort lors d’une séance avec Dame Claudia Nessalith ; à l’instant où le coeur fatigué du vieil homme s’arrêta, la jeune femme sentit un changement profond. La lumière d’Arh-Tolth venait de la toucher et de lui montrer quel chemin s’ouvrait devant elle. Elle serait l’incarnation même de la femme syhare, un être fait des plus brillantes ténèbres, fascinante et inaccessible. Tous rêveraient de la conquérir et nul ne pourrait jamais la posséder. Dame Claudia Nessalith prit aussitôt le contrôle du laboratoire de Shamir. Elle dissimula la mort de Jerrak Thoep, séduisit et réduisit à sa merci tous les responsables du laboratoire. Une fois la situation sous contrôle, la jeune femme annonça la mort de son ancien mentor et réclama la direction de SO 150. Forte du soutien des principales figures du laboratoire, elle parvint aisément à ses fins. Son incarnation et les notes de son mentor lui avaient ouvert un champ d’expérience nouveau et prometteur : cloner les Incarnés, pour s’en constituer un sérail digne de ses aspirations. Maniant avec une égale virtuosité les plus exquises souffrances et les plaisirs les plus insoutenables, elle mit SO 150 au travail sur ce sujet, sans révéler ses buts. Elle entreprit de son côté la collecte des souches des individus
dont l’Incarnation était probable. Claudia Nessalith soupçonnait ainsi Arkhos, commandeur du temple du Nord d’être un Incarné. Elle parvint à l’affronter après six mois de traque à travers le Bran-Ô-Kor. Ses forces s’abattirent par surprise sur les templiers. Ses cuves de clonage permettaient à l’omnimancienne de relever les clones aussi vite qu’ils tombaient. Son armée finit par contraindre les akkylaniens à la fuite. Dame Claudia Nessalith ne parvint malheureusement qu’à blesser Arkhos. Cela lui suffit cependant pour acquérir sa souche. Elle tourna alors son attention vers les barhans. S’il était une contrée où les Incarnés devaient être légion, il ne pouvait s’agir que du royaume d’Alahan ! Grâce aux pirates des Crocs de feu, elle passa en Algérande à la tête d’un petit parti de pillards. Lors d’une escarmouche avec une petite troupe de valkyries,
Dame Claudia Nessalith obtint ce qu’elle était venue chercher. Ses forces, supérieures en nombre, écrasèrent facilement les guerrières. Alors que les biopsistes était en train de prélever sa souche, l’une des victimes se releva soudain, abattit les technomanciens et prit la fuite sous le regard enchanté de Dame
Claudia Nessalith, qui avait bien compris qu’elle assistait à l’Incarnation d’Edeline d’Algérande. Les données obtenues étaient prometteuses. L’omnimancienne décida de retourner dans son laboratoire pour les exploiter. Quelques mois plus tard, le traitement mutagène fabriqué par SO 150 atteignait de nouveaux
sommets d’efficacité. Ce traitement reste à tester sur le champ de bataille mais Dame Claudia Nessalith est prête à payer de nouveau de sa personne, à la tête de ses troupes, pour en démontrer la puissance

Cartes Profil Confédé et Autres :

Photos Figurines :

Concepts :