Kaian Draghost, le Changeur de Formes (Dragon)

Rooted Profile

Rooted Profile

MOU
INI
ATT
FOR
DEF
RES
COU
PEU
DIS
TIR
FOR/TIR
Portée
ARM/TIR

FOI
MAG
PA

25/30
8
12
18
8
18

12
8
4
16
30/40/50
Souffle
Artilerie Lourd de Zone

10

1 Figurine par Carte

Concept : ToDo/Rooted

Sculpture : ToDo

Profil : Rooted

Socle : Infanterie

Taille Unité : Moyenne

Classe :

Rang : Champion Virtuose 4

Affiliation: Maison : Draghost

Date de Sortie :

Équipement(s) :

Compétence(s) :

Aimé des Dieux, Immunité/ Peur, Guerrier-Mage, Vol, Tueur né/ 1, Énorme/ 3, Implacable/ 2, Dur à Cuire/ 3, Maîtrise des Arcanes
Virtuose des Ténèbres et des 4 Éléments/ Nécormancie, Typhonisme, Magie Noire et Sorcellerie
(Artefact/ 4, Enchainement/ 1, Coup de Maître/ 0, Contre-Attaque/ 2)

Compétence(s) Spéciale(s) :

Le Changeur de Forme.
Au début du tour et si Kaïan Draghost est libre de tout adversaire, il peut utiliser 10 gemmes de n’importe quel élément pour se transformer en dragon.
Il ne peut faire aucune autre action lors de ce tour.

Artefact(s) :

Carapaçon des Damnés
Sceau d’infinité
Le Sceau de Gandhar

Background :

L’Oeil de Kaïan.
Et l’Oeil de Kaïan Draghost, le Changeur de forme, planera sur le champ de bataille tel un soleil malfaisant…

Cry Havoc Nr.2 Page 78.
Une inquiétante aura de mystère entoure Kaïan Draghost, le Changeur de forme. Les érudits d’Aarklash éprouvent la plus grande peine à obtenir des informations fiables sur sa personne. Parler de la « Maison » Draghost est un non-sens, puisque Kaïan Draghost en est l’unique représentant. Le terme est toutefois approprié pour symboliser son statut et sa puissance au sein de l’ordre du Bélier. En effet, si Feyd Mantis est le bâtisseur de la baronnie maudite, le Changeur de forme en est l’architecte.
La Maison Draghost, en tant que véritable famille, n’est pas originaire d’Achéron mais de la baronnie d’Algérande. Bercé par les contes d’Alahan, le jeune Kaïan consacra sa brillante intelligence à l’étude de la magie, et il fit des merveilles. Après de nombreuses aventures, il devint le doyen de l’académie de magie d’Achéron, alors la plus prestigieuse du continent. Son ambition, toutefois, n’était pas satisfaite : il rêvait d’atteindre l’omniscience. Consumé par l’ambition, il étudia les savoirs interdits en compagnie d’une poignée de disciples. Il fonda la secte des Toges noires et fut bientôt rejoint par Feyd Mantis. Orgueilleux et cruel, Kaïan Draghost élimina toute sa famille, pour que personne ne puisse avoir d’emprise sur lui.

Kaïan Draghost est toujours vivant. Le temps ne semble plus avoir d’emprise sur lui depuis le duel qui l’a opposé au dragon Vimras Maloth, lors de la première bataille de Kaïber. Il s’est retiré, seul, dans son ancienne académie transformée en imprenable forteresse. Les Achéroniens craignent de parler de celui qu’on appelle « le Changeur de forme », capable d’après les rumeurs de se déplacer où il le souhaite, sous de multiples apparences. Il pourrait même se métamorphoser en un dragon invincible. Jusqu’à présent, nul ne semble capable de rivaliser de puissance avec lui.


Cry Havoc Nr.2 Page 74.
“Les Toges noires étaient dirigées par le gouverneur d’Achéron, le baron Feyd Mantis, et Kaïan Draghost, doyen de l’une des plus prestigieuses académies de magie d’Aarklash. Parmi les autres personnalités de cette conjuration se trouvaient les membres des plus éminentes familles de la baronnie. Après la bataille de Kaïber, les Toges noires devinrent les seigneurs d’Achéron. Ils fondèrent l’ordre du Bélier.”

Cry Havoc Nr.2 Page 79.
Il y a neuf trônes des éternels, pour seulement huit Maisons souveraines : l’un d’entre eux, le Trône des mirages, accueillait autrefois le patriarche Certaris Savatri. Une terrible cabale fut déclarée à l’encontre de sa Maison pour des motifs incertains. Depuis l’élimination de Certaris par Kaïan Draghost, le Trône des mirages est occupé par Sariel le Déchu, un ange rebelle, le confesseur de Feyd Mantis. Kaïan Draghost, quant à lui, a récupéré le sceau du Royaume infernal de Ghandar, domaine des Savatri.

Livre d’Armée du Bélier.
“En 666, le doyen de l’académie d’Achéron, Kaïan Draghost, fonda l’ordre de Toges Noires après son désaveu par les Chroniqueurs, l’assemblée des plus puissants magiciens d’Aarklash. Il dédia cette nouvelle société secrète à l’étude des plus sombres arcanes de la magie. Deux ans plus tard, en 668, le « Divin baron » Feyd Mantis rejoignit les Toges Noires et en prit la tête avec Kaïan Draghost. Leur objectif était l’immortalité : Draghost voulait le pouvoir et Mantis craignait la mort. Les deux maîtres de l’ordre entamèrent alors une campagne de recrutement dans tout le pays. Ils tissèrent une toile dense de disciples dans le royaume d’Alahan et au-delà, recrutant des membres dont les hauts faits devaient résonner à travers les siècles : ainsi, un certain Dirz entama au sein de l’ordre de fructueuses recherches sur les gemmes de Ténèbres. Au cours de cette période, les Toges Noires firent de nombreux voyages et acquirent des connaissances extraordinaires, découvrant les premiers secrets de la nécromancie. La Maison Vanth s’illustra ainsi par une cartographie exhaustive et audacieuse des royaumes infernaux.
En 670, lors d’un de ces périples, Kaïan Draghost et son plus fidèle disciple, Armariel de Brisis, découvrirent les restes de puissantes créatures, des immortels déchus, dont les corps fournirent de prodigieuses réserves de gemmes de Ténèbres. Ils recueillirent et soignèrent l’un de ces immortels qui avait survécu, Sariel. À cette occasion, l’ange déchu rejoignit les Toges Noires et mêla son essence à celle d’Armariel, avec de funestes conséquences…”


La Nuit des Toges Écarlates.
“An 672, château de Feyd Mantis. La grande salle de banquet du château de Feyd Mantis est le cadre d’une immense scène de débauche. Près de trois cents hommes et femmes sont enchevêtrés dans une gigantesque orgie où la luxure et le vice ne connaissent aucune limite. À minuit, lorsque Kaïan Draghost se lève, plus de la moitié de l’assemblée se tord de douleur sous l’effet d’un poison lent et incapacitant. D’un geste négligent, le magicien désigne ses victimes.
« La force fonde le droit au pouvoir. Ceux qui ont l’esprit trop étroit pour embrasser nos ambitions rejoignent les rangs de nos ennemis. Par courtoisie pour votre participation à notre ascension, nous vous accordons le privilège de participer à cette expérience. Nous allons appeler la mort elle-même afin d’ouvrir un portail vers les Abysses. »”


La Première Bataille de Kaïber.
“An 675, passe de Kaïber Une puissante armée de morts-vivants dirigée par Rhéa de Brisis tente de franchir la passe pour créer une tête de pont de l’autre côté des montagnes du Béhémoth. Arrêtée par une coalition akkylannienne et barhane, elle ne peut percer les lignes ennemies malgré le renfort de Kaïan Draghost, de Sariel et de Feyd Mantis qui invoque la trinité des Abysses sur le champ de bataille. Dans les airs, en revanche, la bataille tourne court entre Kaïan Draghost et le dragon Vimras Maloth. Déchaînant sa puissance, le magicien vainc le dragon et fusionne avec lui, devenant le monstre terrifiant que l’on connaît
aujourd’hui. Cette bataille ne permet cependant pas de reprendre le contrôle des anciennes forteresses d’Achéron de cette région montagneuse.”

Concepts :