La Baronnie de Doriman :

Blason :

Écartelé en un et quatre, de sable au lion d’argent ; au deux d’azur au trois navires d’or ; au trois de gueule à tête de loup arrachée d’argent.

Localisation :

Sud-Est en Alahan

Dirigeant(s) :

Baron Valdenar de Doriman

Divinité(s) :

Arïn, Elad et Arakin

Villes :

Doriman

Champions :

Unité(s) Spéciale(s):

Élément Privilégié :

L’Eau et la Lumière

Capacité(s) Spéciale(s):

Baronnie / Force :
La FOR inscrite sur la carte de références des combattants du Lion associés à Doriman est considérée comme supérieure de 1 point.

Solo / Fureur de l’Ephren :
Cette capacité peut être attribuée à n’importe quel combattant du Lion non-Personnage associé à Doriman et dont l’INI est supérieure ou égale à 3. Il acquiert la compétence Furie Guerrière jusqu’à la fin de la partie.

Solo / Eau :
Lors de la constitution des armées, n’importe quel Personnage magicien de Doriman doté de cette capacité peut échanger l’un des Éléments qu’il maîtrise (hors Lumière) contre l’Eau.

Expertise :

Marinne et Chantier Naval des Lions.

Alliés :

Aucun Alliés de prédilection.

Artefacts :

Background :

Cry Havoc Nr.10 Page 56.
La baronnie de Doriman, la plus vaste et la plus riche du royaume, est à la fois le plus grand port et
le chantier naval le plus imposant d’Aarklash. C’est également une étape incontournable pour toutes
les expéditions commerciales dans la mer d’Ephren, ainsi que le premier fournisseur du royaume (et probablement du continent) en fourrures précieuses. Paradoxalement, les habitants de Doriman ne sont pas devenus plus raffinés ; ils cultivent consciencieusement une réputation de brutale virilité et de camaraderie aussi simple que sincère. Ils sont d’ailleurs réputés pour leurs colères dignes des tempêtes d’équinoxe sur la mer d’Ephren. Une tradition typique de la baronnie, qui a beaucoup
contribué à cette image de « Barhans mal dégrossis », consiste à inviter les hôtes à la chasse au fauve. Il faut reconnaître que les terres giboyeuses de Doriman abritent de redoutables prédateurs : lynx, ours et surtout des loups particulièrement audacieux. Plus d’un étranger ayant participé à une chasse de ce genre n’a pas compris que, sous l’apparente simplicité de l’invitation, se cachaient des usages profondément enracinés dans la culture de la baronnie : en échange de l’hospitalité, on attend d’un hôte qu’il participe à l’entretien du pays, notamment par la régulation de ces dangereux prédateurs. Ainsi, la chasse contribue à la prospérité générale en fournissant des fourrures très
prisées, tout en facilitant l’accès aux forêts qui alimentent les chantiers navals en bois de construction.


Livre d’Armée du Lion.
La baronnie de Doriman est la plus étendue et l’une des plus riches du royaume. Elle abrite le plus grand port et le plus vaste chantier naval d’Aarklash, ce qui en fait une étape incontournable pour toutes les expéditions commerciales dans la mer d’Éphren. Ses habitants cultivent consciencieusement une réputation de virilité brutale et de camaraderie sincère. Ils sont d’ailleurs réputés pour leurs colères dignes des tempêtes d’équinoxe sur la mer d’Éphren. Une tradition typique de la baronnie, qui a beaucoup contribué à cette l’image de « lions mal dégrossis », consiste à inviter
ses hôtes à la chasse au fauve. Les terres giboyeuses de la baronnie abritent plus que leur content de prédateurs redoutables : des lynx, des ours et surtout des loups particulièrement audacieux. Plus d’un étranger étonné de participer à une telle chasse n’a pas compris que, sous l’apparente simplicité de l’invitation, se cachaient des traditions profondément enracinées : en échange de l’hospitalité, on attend d’un hôte qu’il participe à l’entretien du pays. Or, les chasses gardent ouvertes les profondes forêts d’où sont tirés les bois de construction nécessaires aux chantiers navals. La contribution de la baronnie de Doriman au Rag’narok est à l’image de son baron, Valdenar de Doriman. Son armée se compose de rudes guerriers, portés sur la force plus que sur la subtilité, qui emploient leur intelligence pour acquérir encore plus de puissance : les ateliers de la baronnie alimentent les chantiers navals comme les compagnies terrestres en remarquables machines de guerre, tandis que les chasseurs amènent parfois des créatures redoutables pour combattre à leurs côtés.

Cartes Rackham :

Concepts :