Kheris (2), Clone 66U184

Rooted Profile

Rooted Profile

MOU
INI
ATT
FOR
DEF
RES
COU
PEU
DIS
TIR
FOR/TIR
Portée
ARM/TIR
FOI
MAG
PA

10
4
4
5
5
6
5

6







1 Figurine par Carte

Concept : Edouard Guiton

Sculpture : ?

Profil : Confédé

Socle : Infanterie 3 Cm

Taille Unité : Moyenne

Classe : Clone

Rang : Champion 1 Régulier

Affiliation:

Date de Sortie : Mai 2005
(Boite – État-Major du Scorpion)

Équipement(s) :

Compétence(s) :

Mutagène/ 0, Commandement/ 12.5, Instinct de Survie/5, Vétéran
(Artefact/ 1, Coup de Maître/ 0, Enchainement/ 0, Contre-Attaque/ 2)

Artefact(s) :

La Lame de Shekara (2)

Background :

“L’avenir nous appartient.”

La Lame de Shekara.
Kheris a commencé son existence en tant que clone du rang. Le simple fait qu’il ait survécu à plusieurs batailles a suffi à faire de lui un officier pour ses pairs nés en cuve. Un officier dévoué au Scorpion que les Vrais-nés peuvent sacrifier sans aucun état d’âme. Kheris doit sa longévité à la lame de Shekara, une arme singulière qu’il a trouvée après une terrible bataille. Le croyant mort, son unité l’avait abandonné sur place. Après une errance de quelques jours dans le désert, Kheris aperçut la garde de l’arme qui émergeait du sable. Depuis cet instant, les pouvoirs de l’artefact l’ont protégé, lui permettant de développer un embryon de personnalité et, surtout, de jugement.

Livre d’Armée du Scorpion.
Kheris est une énigme. Anomalie inexplicable pour les scientifiques, mythe pour les clones du rang, il disparaît parfois au coeur des plus furieuses mêlées pour réapparaître des jours ou des semaines plus tard à l’issue d’une toute autre bataille. Les technomanciens qui ont souhaité le disséquer pour trouver une explication rationnelle se sont toujours heurtés au refus catégorique des fidèles d’Arh-Tolth. Ces derniers devinent
la nature divine du héros et savent qu’il est l’une des clés de la victoire du Scorpion dans le Rag’narok.
L’histoire de Kheris débute à l’ère des légendes. Il était une fois un dieu bienveillant qui ouvrit son coeur généreux aux hommes du pays de l’aube. L’être céleste enseigna ses connaissances à ses disciples et ceux-ci, pendant un temps, prospérèrent. Hélas, les autres dieux devinrent jaloux et déclarèrent la guerre à ceux qui, par leur savoir, menaçaient leur hégémonie. Fort de sa science, le peuple de l’aube leva une armée de chair et de métal pour livrer l’ultime bataille. Hélas, même ses légions fantastiques ne pouvaient rien contre les
champions immortels de ses ennemis. Shekara était un artisan et un soldat du peuple de l’aube. Imbu du savoir secret du dieu de science, il cherchait un moyen de donner l’immortalité aux héros de son peuple. Il
parvint, au terme d’une longue quête à travers des gouffres labyrinthiques, à forger une épée capable de retenir son essence. Hélas, la guerre s’abattit et transforma le pays de l’aube en désert. Shekara disparut dans la tourmente avant d’avoir transmis le secret de sa lame à ses frères et à son dieu. Plusieurs âges passèrent, jetant le voile de l’oubli sur l’ère des légendes…

1001, au début du Rag’narok. La technomancienne Sasia Samaris sacrifie plusieurs unités de clones dans un assaut contre le Temple du Sud. Les survivants se replient en laissant les blessés et les cadavres derrière eux. Le clone 66U184, laissé pour mort, se relève malgré ses blessures et s’enfuit dans le désert. Livré à lui-même, il prend ses premières initiatives individuelles et découvre l’autonomie. Il réalise bientôt que sa personnalité naissante sera soufflée comme la flamme d’une bougie dans le sirocco s’il ne retrouve pas rapidement la civilisation. Il erre pendant des heures avant de se réfugier dans les ruines de Kheris, un avant-poste en ruines que les vents brûlants ont récemment exhumé des sables. Après une nuit éprouvante, le
clone est réveillé par l’éclat métallique d’une lame dans laquelle se reflète la lumière de l’aube. À peine l’a-t-il ramassée qu’il sent son esprit vaciller sous l’assaut d’une force invisible et incontrôlable. 66U184 vient de retrouver l’un des artefacts perdu d’Arh-Tolth et, se mêlant à l’essence de Shekara, s’incarne avant de sombrer dans l’inconscience. Lorsqu’il rouvre les yeux, 66U184 est investi d’une vigueur nouvelle et surtout d’une volonté conquérante. Son esprit est hanté par des souvenirs de batailles du passé et d’une mission
à accomplir. Avant tout, il doit se bâtir une personnalité et cela commence par un nom. 66U184 se baptise lui-même Kheris, du nom du lieu où sa quête a commencé. Kheris n’est pas un Incarné comme les autres : lorsque son enveloppe charnelle meurt, son essence rejoint la Lame de Shekara. Il lui faut alors un nouveau clone sans volonté pour reprendre sa route. Le Rag’narok, toutefois, n’épargne personne et la quête de Kheris est un éternel recommencement.

Cartes Profil Confédé et Autres :

Photos Figurines :

Concepts :